Le coup de cœur du mois : les statues de Saint-Étienne

Savez-vous où cela se situe à Saint-Étienne ?

En 1856, la municipalité Faure-Belon retient le projet de régénération du quartier de l’architecte lyonnais Exbrayat : il s’agit de détruire des maisons vétustes construites le long du Furan, abritant de nombreux teinturiers et buandiers pour construire un quartier de 8 vastes immeubles.

Le décès de l’architecte et la faillite de la Compagnie Immobilière de Saint-Etienne laisseront le projet inachevé. Seul un immeuble est construit, il se situe en face de la place Saint-Louis, actuelle place Waldeck-Rousseau. Il était prévu que ces immeubles abriteraient toutes les couches de la population, réparties sur les différents étages (les plus riches au 1er étage puis plus on s’élève dans les étages, moins les habitants sont aisés).
Les travaux de couverture et de rectification du lit du Furan se poursuivent jusqu’en 1868. L’opération immobilière inachevée permet toutefois de créer le cours Saint-André en 1859 (dénommé cours Victor Hugo en 1886).
Le projet prévoyait la réalisation de plusieurs de plusieurs immeubles formant ilôts identiques à celui orné de cette statue de Saint-Louis côte à côte. Cette statue fait référence à l’église située en face et placé sous le patronage de saint Louis en hommage à Louis XVIII.