Intérieurs d’exception

Saint-Étienne, ville du travail, souvent décriée et dénigrée, se dévoile ici comme une cité artistique où peintures, staffs et boiseries ornent les édifices religieux, publics et privés.

Volonté d’éduquer les fidèles dans les églises, d’exprimer les richesses d’une institution, d’une ville ou d’un pays dans les bâtiments officiels, démonstration de l’appétence culturelle et intellectuelle dans les intérieurs bourgeois, tous ces décors sont le reflet d’une époque et d’un art de vivre raffiné.
Nombreux sont les édifices ou les ornements hors du commun qui ont disparu sacrifiés aux caprices des modes, d’autres se dégradent faute de moyens financiers pour leur entretien. Il semblait donc nécessaire d’entrouvrir les portes de ces bâtiments uniques afin de les immortaliser.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *